Petit détour sur la scène rap belge francophone

Depuis quelques années, la scène rap belge a réussi à mettre en avant des artistes d’une certain talent. Certes, beaucoup en ont profité, mais ce n’est pas le cas de tous. Pourtant, ils possèdent tout autant de talents que leurs compatriotes, ce qui est d’autant plus navrant. En ces premiers mois de l’année, la majeure partie des rappeurs ont été productifs, quelque soit leur réputation. De Shay en passant par L’Hexaler, il y en a pour tous les goûts.

L’Hexaler, le rappeur en forme

Avec Les regrets ne meurent jamais et L’ascenseur émotionnel, L’Hexaler montre qu’il est bel et bien en forme en ce début d’année. Comme à son habitude, le rappeur liégeois livre des prestations dignes des plus grands MC de la scène belge. Néanmoins, il fait tout de même partie de ces artistes validés par les plus grands mais est encore trop méconnu du public.

Hamza en compagnie de SCH dans HS

Après son morceau Paradise paru au mois de janvier, Hamza est de retour et de quelle manière! Le natif de Laeken n’a pas lésiné sur les moyens pour réaliser le clip. Accompagné de SCH, il a décidé de tourner à la fois à Marseille et à Bruxelles, le tout en utilisant un hélicoptère. Il faut surtout remercier le travail de Nico Bellagio, qui n’est autre que le responsable de la plupart des clips réalisés par l’artiste belge.

Shay, la revenante

Après deux ans d’inactivités notoires, la molenbeekoise a fait redémarrer la machine au début de l’hiver avec Jolie. Shay a profité de surfer sur cette bonne dynamique pour publier les morceaux Cocorico et Notif. Le moins que l’on puisse dire, c’est que son style n’a pas changé d’un poil, d’où son succès auprès de son public qui semble ne pas l’avoir oublié malgré sa longue absence.

ICO et les capsules

Bien qu’il ne se soit pas fait connaître uniquement grâce à ses capsules, ICO est surtout réputé pour cela. Le concept de la capsule est simple: derrière le titre du morceau découle toutes les idées qui passent par sa tête. Si cela semble plutôt enfantin, cette idée a bien marché pour ce bruxellois de 25 ans, se considérant lui-même plus comme un ambianceur qu’un rappeur.

Isha et Georgio: un duo efficace

Dans mon élément, c’est le titre du morceau issu de la collaboration entre Georgio et Isha. Si le single ne respire pas l’optimisme, il s’avère que la connexion entre les deux artistes est très bonne. Leurs personnalités se ressemblent, ce qui rend le clip d’autant plus intéressant à regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *